A Arles, des primo-arrivants, parfois adultes, des travailleurs étrangers dont certains sont en France de longue date mais ont toujours vécu dans leur communauté, des jeunes déscolarisés aux histoires familiales souvent compliquées, apprennent ou ré-apprennent le français.

[Best_Wordpress_Gallery id= »9″ gal_title= »Fais signe »]

error: Content is protected !!